Chargement des l'activités

Toutes les Activités

Soins de fin de vie : perspectives légales, médicales et spirituelles

Catégorie Activité:
Informations générales

Date(s) et heure(s)
8 février, 8 h 45 min - 10 février, 12 h 00 min

Lieu
ZOOM

SOINS DE FIN DE VIE :
perspectives légales, médicales et spirituelles

Deux webinaires
Mardi 8 février 2022 de 8 h 45 à 12 h,
avec le Dr Patrick Vinay

Jeudi 10 février 2022 de 8 h 45 à 12 h,
avec M. Jean-Marc Barreau

Ces deux webinaires s’adressent aux membres de la CRC et de l’ATTIR.

 

Présentation

Webinaire du 8 février 2022           

Personne-ressource :
Dr Patrick Vinay

Le Dr Vinay rappellera les grandes étapes de la mise en place de la législation sur les « soins de fin de vie » au Québec et au Canada, ainsi que les conditions de leur mise en oeuvre. Il présentera une analyse des paramètres légaux, des balises qui en découlent et évoquera des éléments de prospective quant aux soins de fin de vie dans notre société. Le Dr Vinay situe ses réflexions dans une perspective catholique. Un temps d’atelier en sous-groupes permettra aux personnes présentes de réfléchir à des cas de figure pertinents, en lien avec la vie consacrée. Une plénière et un temps d’échange avec le Dr Vinay conclura le webinaire.

Webinaire du 10 février 2022

Personne-ressource :
M. Jean-Marc Barreau

M. Barreau présentera un état des lieux des enjeux et pratiques dans l’offre de soins spirituels et leur insertion dans les soins de fin de vie. Il apportera des considérations théologiques et spirituelles dans la compréhension des souffrances en fin de vie et des soins spirituels offerts pour accompagner ce passage. Des temps d’échange auront lieu.

Sous toutes réserves, un enregistrement des webinaires sera disponible dans les semaines suivant l’activité.

Objectifs visés

  • Proposer une large compréhension des enjeux multiples autour des soins de fin de vie, incluant ce qui concerne l’aide médicale à mourir (AMM).
  • S’approprier les éléments de discernement nécessaires pour les décisions concernant les soins de fin de vie, surtout dans le contexte des congrégations et instituts religieux.

Conférencier du 8 février

Le Dr Patrick Vinay est membre du conseil d’administration de l’association Vivre dans la dignité qui a pour mission de promouvoir la protection de la vie, la dignité inhérente et l’accompagnement des personnes rendues vulnérables par la maladie, la vieillesse ou le handicap.

Le Dr Patrick Vinay est détenteur d’un B.A. et d’un diplôme M.D. de l’Université de Montréal. Il est aussi détenteur d’un certificat en néphrologie et d’un Ph.D. en sciences cliniques (biochimie). Après un stage postdoctoral de deux ans à l’Université d’Oxford avec le professeur Hans Krebs, prix Nobel de médecine, il devient chercheur de carrière de l’Université de Montréal à l’Hôtel-Dieu de Montréal. Il rejoint ensuite le Groupe de recherche membranaire du Département de physiologie, puis agit à titre de Professeur titulaire du Département de médecine tout en poursuivant ses activités de recherche fondamentale et clinique au sein du service de néphrologie de l’Hôpital Notre-Dame. Depuis 2004, il consacre ses activités cliniques et académiques à la médecine palliative.

Au cours de ses 40 ans de carrière, le Dr Vinay a publié plus de 200 articles et ouvrages scientifiques portant principalement sur des sujets relevant de la néphrologie et du métabolisme du rein. Il a été Président du Fonds de la recherche en santé du Québec, Chef du Département de médecine de l’Hôpital Notre-Dame et Doyen de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal durant deux mandats.

Il est actif au sein de la francophonie auprès du Conseil Scientifique de l’Agence Universitaire de la Francophonie et a été Président de la Conférence internationale des facultés de médecine d’expression française. Il est membre de la Société Royale du Canada et chevalier de l’Ordre des palmes académiques de France.

Conférencier du 10 février

Le professeur Jean-Marc Barreau est titulaire de la Chaire Jean-Monbourquette sur le soutien social des personnes endeuillées rattachée à l’Université de Montréal. L’expertise de M. Barreau s’enracine dans un vécu à la fois académique et clinique.

Originaire de la région de Poitiers, en France, le professeur Jean-Marc Barreau vit depuis plus de vingt ans au Québec. À ce titre, il y a foulé de nombreux terrains de recherche, particulièrement dans les milieux hospitaliers et funéraires. Après avoir travaillé 10 ans en service de réadaptation et des grands brûlés au centre-ville de Montréal, il a eu par après l’occasion de se spécialiser dans l’accompagnement des personnes admises en soins palliatifs et de leurs proches aidants. Là, il fut amené à présider de nombreuses célébrations funéraires et rituels associés, tant en régions qu’en métropole. 

Durant deux années, poursuivies par une maîtrise obtenue à l’Université de Montréal (2006-2008), le professeur Barreau a su développer une méthodologie de recherche familière de la recherche-action. Puis, durant son parcours doctoral effectué toujours à l’Université de Montréal (2008-2012), il a acquis une expertise spécifique en sciences humaines et sociales sur la manière dont les anthropologies philosophiques qualifient la praxis humaine. Son expertise académique se distingue donc par une visée à la fois spéculative et pratique.

Chercheur permanent au Centre de Recherche sur les Religions et les Spiritualités (CIRRES) de la Faculté des Arts et des Sciences (FAS) de l’Université de Montréal (UdeM), le professeur Barreau est spécialement engagé dans l’axe de recherche qui étudie le rapport entre la spiritualité et la santé. À ce titre, la question de l’imbrication de la spiritualité séculière (distincte de la religion) dans la résolution du deuil s’est imposée à lui.

Chercheur permanent au Réseau Québécois de Recherche en Soins Palliatifs et de Fin de Vie (RQSPAL), il est tout particulièrement engagé dans les axes 1 et 3 de recherche du Réseau. À savoir : « L’optimisation de la qualité de vie de la personne en soins palliatifs et de fin de vie » et « L’amélioration de l’accessibilité et de l’équité dans la prestation des soins et des services ». De façon transversale, la problématique du deuil et l’accompagnement des personnes endeuillées et de leur entourage se sont donc imposées à sa recherche.