Sœur Réjeanne Blanchard, une vie de mission entre Afrique et Québec

Sœur Réjeanne Blanchard, SSCH, est la huitième d’une famille de 14 enfants, originaire des Cantons de l’Est. À 16 ans, elle entre dans la communauté des Sœurs de Sainte-Chrétienne. Après 53 années vécues en Afrique, elle revient à Québec en 2014. « J’ai vécu mon retour au jour le jour, j’ai dû m’intégrer. La première année a été une année d’introspection » partage-t-elle lors d’un entretien. Sœur Réjeanne respire la bienveillance. Il émane d’elle une force tranquille acquise certainement grâce à sa longue expérience auprès des populations africaines.

D’abord enseignante au primaire à Saint-Étienne de Lauzon et à Giffard, c’est en 1961 qu’elle quitte une première fois le Québec et sa famille pour enseigner le français, les arts ménagers, la cuisine, la couture, la puériculture et la broderie auprès de jeunes femmes sans scolarité ou si peu en République de Djibouti, ancienne colonie française. Tous ses cours se déroulaient en français alors que la langue parlée était l’arabe. L’apprentissage de la langue française permettait à certaines jeunes femmes de se trouver un emploi dans les familles de la ville.

Elle revient au pays en 1975 pour suivre un cours d’infirmière auxiliaire. Elle consacrera dorénavant sa vie professionnelle aux soins de santé ce qui l’amènera à travailler pendant 21 ans dans des cliniques de brousse au Rwanda soit à Bungie, Runaba et Kigali. Sœur Réjeanne explique qu’à titre d’infirmière, elle faisait le travail du médecin y compris celui du dentiste puisqu’il n’y avait aucun autre professionnel diplômé de la santé. Les centres de santé de Bungie et Runaba étant situés dans les collines, le service ambulancier se faisait au moyen de brancards. Une vingtaine de personnes divisées en équipe de quatre se relayaient pour soutenir le brancard.

Les accouchements demeurent le souvenir le plus vif de sa vie au Rwanda. « La vie qui surgit, un temps d’inquiétude, car je ne savais pas comment l’enfant se présenterait puisque nous n’avions pas d’échographe. Je me souviens de triplets accouchés dans la nuit, deux filles et un garçon. Seule une fille a survécu. De retour à leur maison, les deux autres enfants, malades, sont décédés ».

Par la suite, Sœur Réjeanne passera 14 ans à Rutshuru, une localité et un territoire de l’est du Nord-Kivu en République démocratique du Congo, proche des frontières du Rwanda et de l’Ouganda. Elle en garde plusieurs souvenirs tels que ceux de prématurés ramenés chez-elle le soir puisqu’ils avaient besoin de soins et de surveillance 24 heures sur 24.

Bénévole à Collaboration Santé Internationale depuis février 2015, soeur Réjeanne est aussi engagée auprès de la Bouchée généreuse qui distribue des aliments auprès de 500 clients de tous âges. C’est dans le cadre de ses missions africaines qu’elle prend connaissance des services offerts par CSI qui procure du matériel médical dans les cliniques où elle a oeuvré, cliniques qui répondaient aux besoins de près de 200 malades par jour et souvent davantage en période d’épidémie de malaria.

Site Internet des Soeurs de Sainte-Chrétienne : http://stechretienne.pagesperso-orange.fr

 

À propos de CSI

Depuis 50 ans, Collaboration Santé Internationale (CSI) poursuit la mission de son fondateur, le père capucin Célestin Marcotte, pour appuyer le développement des services en soins de santé offerts aux populations démunies.

CSI récupère du matériel médical, des appareils auditifs, des médicaments, des fournitures médicales et du mobilier dans tout le Québec, en Ontario et au Nouveau-Brunswick, auprès de communautés religieuses, du secteur privé et du secteur public.

Le matériel est donné aux structures en soin de santé situées dans les pays en développement.

CSI,  depuis une trentaine d'années, est un fier partenaire de la Fondation Internationale Roncalli. Chaque année, CSI et la Fondation Internationale Roncalli collaborent à la réalisation de plusieurs projets en santé.

Pour toute information, contactez :

Mélanie Tremblay
Directrice des activités pour le développement de CSI
418 522-6065
melanie.tremblay@csiquebec.org
 

Cet article est un extrait du Bulletin N° 120, décembre 2016 de CSI.

Cliquez ici ou sur l'image ci contre pour lire cette documentation.

Catégorie: 
Actualités
Imprimer cette page Haut de la page