Sainte Marie de l'Incarnation, OSU

Marie Guyart, première femme missionnaire en Amérique et parmi les fondateurs de l’Église Canadienne, naît à Tours (France) le 28 octobre 1599. Elle est la quatrième d’une famille de huit enfants de la petite noblesse de la Touraine. Sa vie spirituelle et mystique commence dès son enfance : à sept ans, au cours d’un rêve, elle voit le ciel s’ouvrir et Jésus venir vers elle, l’embrassant et lui disant « Veux-tu être à moi? ». Le « oui » donné ce jour-là tracera la trajectoire de toute sa vie, développant en elle un grand désir d’union à Dieu et une ouverture aux autres.

À l'âge d'environ quatorze ans, Marie Guyart confie à sa mère son désir d'entrer au couvent, mais, selon la coutume du siècle, les parents la marient à Claude Martin, un commerçant en soierie. Cependant le décès prématuré de son époux laisse Marie veuve à 19 ans, avec un enfant de six mois, Claude. Douée pour les affaires, elle liquide le commerce familial en faillite qu’elle hérite de son mari et, à la demande de sa soeur, accepte d’aider son beau-frère qui administre un important commerce de transport. Bien que débordée de tous côtés, Marie prend le temps de prier et de se rendre chaque jour à la messe paroissiale.

Un jour, le Seigneur lui signifia qu'il était l'heure pour elle d'entrer en communauté. Elle entre alors chez les Ursulines, avec une grande peine de quitter son fils. Durant l’octave de Noël de 1633 elle a un second rêve dans lequel Dieu lui montre un vaste pays, plein de brumes et de brouillards que par la suite lui révélera être le Canada: « Je veux que tu ailles au Canada construire une maison à Jésus et à Marie ». En 1639 elle part pour le Québec, avec deux de ses soeurs, où elle fonde la première école pour jeunes filles en Amérique du Nord. Elle sera responsable également de la construction du premier monastère sur le continent. Ses lettres constituent une mine d'informations sur l'histoire des premières décennies de la colonie et un précieux témoignage de son expérience mystique et de sa spiritualité.

Elle meurt le 30 avril 1672, à l’âge de 72 ans. Elle a été béatifiée le 22 juin 1980 et canonisée par le pape François le 3 avril 2014.

 

LIEN : 

http://www.ursulines-uc.com/rappeler/femmes-de-foi-et-daudace/marie-de-lincarnation/

CITATION :

« Dieu ne quitte jamais ceux qui Le traitent d'ami et Le préfèrent à toutes choses et à eux-mêmes. »

 

Télécharger
la biographie

Site Internet
de la congrégation

Découvrir d'autres consacré(e)s

Catégorie: 
Année de la vie consacrée - Nouvelles
Imprimer cette page Haut de la page