Père Fernand Lindsay, CSV

Médailles des Jeunesses musicales du Canada, Ordre du Canada, Ordre du Québec, Premier prix national Lescarbot, Prix Calixa-Lavallée, Prix d’excellence de Tourisme Québec, Doctorat honorifique des Universités Laval et McGill… À titre posthume, intronisé au Panthéon de l’art lyrique de l’Opéra de Montréal. Qui est donc ce personnage, ce religieux?

Né le 11 mai 1928 sur les bords du Saint-Laurent à Trois-Pistoles, dès l’âge de cinq ans il étudie le piano chez les religieuses. Puis les études classiques démarrent au Séminaire de Rimouski. Il y fait de la musique : piano, clarinette et orgue. Son oncle Georges Lindsay, titulaire des grandes orgues de la cathédrale de Montréal et professeur de piano au Séminaire de Joliette, lui parle de ce milieu et Fernand, séduit, migre à Joliette en septembre 1943. Il y découvre sa vocation d’éducateur et choisit d’incarner cet appel dans la vie religieuse chez les Clercs de Saint-Viateur.

Doué d’une intelligence remarquable, d’une imagination toujours en mouvement et d’une capacité étonnante de réalisation, il a la simplicité de mettre ses talents au service des gens qui l’entourent et des causes auxquelles il s’attache. Les élèves aiment ce professeur de lettres, de philosophie et d’initiation à la musique. Ils reconnaissent à ce prêtre le mérite d’être un guide éclairé qui les introduit dans un monde de culture et de beauté qui pour lui est une façon de se rapprocher de Dieu. Fondateur du Camp musical de Lanaudière, le père Lindsay y sera l’animateur principal pendant plus de 40 ans. Quatre camps de deux semaines réunissant plus de 400 jeunes musiciens par été. Durant 45ans, le père assume aussi la direction de la chorale des Chanteurs de la Place Bourget à Joliette.

Après son séjour à Bayreuth et à Salzbourg en 1963, le père porte un grand rêve : l’organisation d’un festival de musique classique dans la région. Il voit grand : participation d’artistes connus internationalement, des concerts dans les belles églises et la construction d’un Amphithéâtre dans une nature fastueuse. Quelques amis partageant les mêmes aspirations vont lui permettre le lancement de ce projet. À travers le Québec, Le Festival de Lanaudière et son amphithéâtre témoigneront encore longtemps de la présence du père Fernand Lindsay qui repose depuis 2009  à Joliette, au cimetière de sa communauté.

LIEN : 

http://www.viateurs.ca/

 

Télécharger
la biographie

Site Internet
de la congrégation

Découvrir d'autres consacré(e)s

Catégorie: 
Année de la vie consacrée - Nouvelles
Imprimer cette page Haut de la page