Mère Mary Greene, FCJ

Mère Mary Greene, sœur des Fidèles Compagnes de Jésus (FCJ), est connue pour son excellence académique ainsi que pour son approche globale dans l’accompagnement des étudiants qui favorisait leur développement, à la fois, intellectuel, moral et spirituel. De sa personne, on garde le souvenir de son courage et de sa grande détermination.nsacre à l’enseignement durant une vingtaine d’années, principalement à Outremont, Valleyfield (École normale) et à Saint-Lambert. Elle avait obtenu un doctorat à la Sorbonne, mais cela ne lui fait perdre en rien sa simplicité naturelle.

Née à Golden Bridge, Co. Tipperary (Irlande), le 15 août 1843, Mary Greene entre chez les sœurs FCJ à Bruff, Co. Limerick, le jour de Noël 1860. Après avoir prononcé ses vœux à Paris en 1863, elle poursuit sa formation comme institutrice dans des collèges anglais. L’immersion en français pendant son noviciat et sa formation d’enseignante l’ont bien équipée pour la suite. Elle a été responsable des pensionnaires à Laurel Hill, à Limerick et par après elle est revenue à Bruff en tant que supérieure.

En 1883, en réponse à l’appel de l’évêque Mgr Vital Grandin, OMI, qui demandait des sœurs pour ses terres de mission, la supérieure générale envoie huit pionnières dont Mère Greene. Après de longs voyages, par bateau et par train, et quatorze jours en chariot, de Qu’Appelle (SK) à St. Laurent, Mère Greene et ses compagnes arrivent à destination. La rudesse de dormir par terre sous des peaux de bison, se lever à 4h du matin et être amenées pour commencer l’école le lendemain étaient des défis - racontait Mère Greene - que Mgr Grandin savait remettre en perspective, leur rappelant leur vocation : elles étaient les compagnes de Jésus, dans ses peines et ses souffrances.

Ayant connu les troubles provoqués par la rébellion de Riel, Mgr Grandin considère dangereux pour les sœurs de rester et leur demande alors d’aller à Calgary. Elles y arrivent le 26 juillet 1885 et le 1er septembre elles sont prêtes à ouvrir une école. Mère Greene, tout en gardant son poste de directrice et enseignante de l’école, de supérieure, d’organiste et d’animatrice du chœur des enfants à l’église, devient également surintendante du R.C. School District, reconnu le 18 décembre 1885.

Une fervente vie de prière, incluant des retraites annuelles avec les FCJ de l’Alberta, fortifie Mère Greene. En 1913 elle part pour l’Australie et devient supérieure à Richmond jusqu’en 1920. Elle revient à Calgary en 1923 où elle meurt en 1933.

 

 

Télécharger
la biographie

Site Internet
de la congrégation

Découvrir d'autres consacré(e)s

Catégorie: 
Année de la vie consacrée - Nouvelles
Imprimer cette page Haut de la page