Bienheureuse Marie-Élisabeth Turgeon, RSR

Élisabeth Turgeon nait le 7 février 1840 à Beaumont (Québec), la cinquième d’une famille de dix enfants. Très douée, elle désire poursuivre les études mais, à quinze ans, la mort prématurée de son père l’oblige à aider sa mère dans l’éducation de ses quatre plus jeunes sœurs. À vingt ans elle peut enfin fréquenter l’École Normale à Laval pour se préparer à œuvrer dans l’enseignement. En 1863, ayant terminé les études avec succès, elle prend la direction d’une école non loin de la demeure familiale. Toutefois, à la fin de l’année scolaire 1872, la maladie l’oblige à quitter ce poste. Une fois rétablie, elle ouvre une classe privée à Saint Roch, mais encore une fois elle doit arrêter.

Elle se tourne alors vers la « bonne Sainte Anne » et promet d’enseigner gratuitement à Sainte-Anne-de-Beaupré, si elle obtient la guérison. Alors qu’elle remplit cette promesse, l’abbé Langevin, devenu évêque de Saint-Germain de Rimouski, lui demande de diriger la petite société d’institutrices qui était en voie de formation. Élisabeth hésite à cause de sa santé précaire, mais finalement décide d’accepter reconnaissant en elle un appel à la vie religieuse. Avec d’autres jeunes filles elle constitue le premier groupe de ce que l’abbé Langevin appellera les « Sœurs des Petites Écoles », dévouées à répondre au besoin pressant d’éducation chrétienne des enfants pauvres des campagnes. Le 12 septembre 1879, Élisabeth et douze compagnes prononcent leurs vœux. Nommée supérieure, elle s’emploie à affermir la congrégation et travaille à la mise au point de la législation (charte civile, constitutions, règlements divers). Le 2 janvier 1880 elle fonde une première mission, puis deux autres en septembre, dans des milieux éloignés et extrêmement pauvres qui faisaient partie à l’époque du diocèse de Rimouski. Elle ouvre ensuite en la ville de Rimouski une école indépendante où les novices s’initient à l’enseignement.

La charité unifie sa vie : elle aime toute personne, particulièrement ses sœurs pour qui elle est pleine d’attentions et de bonté. Malgré sa santé fragile, Mère Marie-Elisabeth manifeste une force hors du commun : elle travaille jour et nuit et surmonte patiemment et joyeusement toutes les difficultés. Elle meurt le 17 aout 1881, à l’âge de 41 ans, et est béatifiée le 26 avril 2015.

 

 

LIEN : 

http://www.soeursdusaintrosaire.org

CITATION :

« Mes Sœurs, je vous recommande particulièrement l’union, la charité fraternelle - quand on est uni dans une communauté, quand la paix règne parmi ses membres, c’est le ciel sur la terre. »

 

Télécharger
la biographie

Site Internet
de la congrégation

Découvrir d'autres consacré(e)s

Catégorie: 
Année de la vie consacrée - Nouvelles
Imprimer cette page Haut de la page