Historique

L'histoire de la CRC est débordante de vitalité et d'initiatives surprenantes. Fondée en 1954, la CRC a vécu, au fil des ans, bien des passages. Témoin des mutations de notre monde moderne, elle a su redéfinir sa mission s'engageant à promouvoir la justice, la paix, le respect des droits humains et l'environnement. Voici un bref survol historique de cette merveilleuse aventure.

La Conférence religieuse canadienne au fil des ans

Les débuts

En 1950, les supérieures et supérieurs généraux de congrégations religieuses de par le monde répondent à l’invitation de Pie XII et se rendent à Rome pour participer au tout premier congrès international sur la vie religieuse. À ce congrès, Pie XII exprime le souhait que les congrégations religieuses se regroupent sous la bannière de conférences religieuses nationales.

En 1953, la Sacrée Congrégation des religieux demande la tenue, à Montréal, d’un congrès national des religieuses et religieux. Il a lieu l’été suivant et rassemble 1 400 personnes. C’est là que la Conférence religieuse canadienne voit le jour. Il va sans dire qu’en cinquante ans d’histoire la CRC a vécu bien des passages et des transformations.

1955 – 1961

Dès 1955, la CRC assure le lien avec ses membres à travers la publication du Bulletin de la CRC. Cependant il y a encore bien des sceptiques, les congrégations étaient beaucoup moins habituées à travailler en collaboration qu’aujourd’hui. La jeune CRC fait preuve d’initiative en contribuant à alimenter la réflexion sur la vie religieuse. Ainsi, en 1959, elle publie le premier volume de la collection Donum Dei qui a pour titre, Sainteté religieuse et vie apostolique. Cette série fort appréciée subsiste jusqu’en 1993. En 1961, la CRC devient incorporée sous le nom CON-REL-CAN et inaugure le siège du premier Secrétariat national sis au 324 avenue Laurier Est, Ottawa.

À l’ère du Concile Vatican II

L’ouverture du Concile Vatican II en 1962 suscite, à l’échelle planétaire, beaucoup d’enthousiasme et d’espérance pour notre Église. Cependant, les communautés religieuses en particulier féminines observent que la vie religieuse ne semble pas adéquatement traitée.

En octobre 1964, elles reçoivent une invitation à faire connaître leur point de vue à trois supérieures générales qui participent au Concile à titre d’auditrices. Pour elles, le renouvellement de la vie religieuse se fonde sur le retour aux sources charismatiques de chaque famille religieuse.

Commentant les recommandations apportées par les auditrices, sœur Irene Farmer, alors supérieure générale des Sœurs de la Charité d’Halifax, pousse la réflexion plus loin : «Au lieu de protéger notre merveilleux héritage, exprimons notre volonté d’examiner en profondeur l’essence de la vie religieuse et de revoir les traditions, les canons et les institutions qui ont contribué à donner forme à la vie religieuse.»

L’avènement des régions

Au moment de souligner son dixième anniversaire, la CRC prend de l’expansion et crée quatre grandes régions : CRC-Atlantique, CRC-Ontario, CRC-Québec et CRC-West. Les régions permettent d’incarner l’esprit missionnaire de nos origines, de donner des mains et des pieds à la mission de la CRC, de développer des solidarités avec les forces du milieu local, de prendre conscience de la richesse des diversités. Après Medellin (1968) et le Synode sur la Justice (1971), la justice sociale devient petit à petit le dénominateur commun.

La CRC aujourd'hui

En 2002, les membres de la CRC appuient le projet de restructuration de leur association afin de continuer à être une parole prophétique et de relever de nouveau défis. À la fin de 2002, la Conférence ferme ses quatre bureaux régionaux et emménage le Secrétariat national à Montréal. De nouveaux services sont créés : Communications, Mission/Formation, Priorités dans les dons et Justice, Paix et Intégrité de la Création (JPIC). Tous les deux ans, des priorités d'action sont établies par le Conseil d'administration en lien avec les orientations de l'Assemblée générale. 

En 2010, un nouvel énoncé de mission est adopté : La Conférence religieuse canadienne (CRC) est à la fois une voix et un service pour les leaders des instituts religieux et des sociétés de vie apostolique. La mission de la CRC est d’encourager ses membres à vivre pleinement leur vocation à la suite du Christ. La CRC soutient ses membres dans leur témoignage prophétique de justice et de paix au sein de la société et de l’Église. La CRC cherche des manières audacieuses d’interpréter la foi et la vie pour que la nouvelle vision de l’univers devienne réalité.

En 2014, la CRC a fêté ses 60 ans d'existance. Cliquez ici pour découvrir les activités mises en place pour souligner cet anniversaire.

 

Français
Imprimer cette page Haut de la page